banniere reportages
 
 

Rayman

 

 Sonic the Hedgehog

23 Juin 1991, Sega crée la seule chose capable de contrer la menace italienne: un mutant ultra-rapide et très puissant, le sauveur des pitis nanimaux, le destructeur des gros méchants !!! 
Ben oui, je parle bien de Sonic the Hedgehog !!!

A t-il complètement réussi à se faire une place sur le marché? A t-il réussi son passage en 3D? Et est t-il vraiment le plus cool?


 
 
Remontons le temps en 1991, pendant l'âge d'or des jeux vidéos...

1991: A legend is born...
Souvenez-vous: en 1991, le jeu vidéo était encore tout jeunot pais il avait déjà un leader: Mario le plombier !
Cette bombe atomique vidéoludique apparut pour la première fois dans "Donkey Kong" en 85 avait ensevli la marché grâce à ses aventures dans les tuyaux et les châteaux du Royaume Champignon !!!

La toute jeune entreprise Sega arrive à peine sur le marché de la console, et après quelques jeux sympathiques qui réussissent persque à arriver au niveau des excellents hits de Nintendo, elle va larguer une bombe A qui saura contrer l'explosion du plombier italien.
Et cette bombe s'appelle "Sonic the Hedgehog !!!"

23 Juin 1991, Sonic arrive sur Megadrive. Sa mission: Contrecarer les plans du vil Dr Ivo Robotnik (Eggman pour les intimes) et sauver le monde de sa menace.
Le jeu est un immense succès et propulse Sega au même rang que Mario et ses champignons !!!
Tellement que l'année d'après, Sonic avait droit à une suite et à un acolyte: le mignon Miles "Tails" Prower" !!!
"Sonic the Hedgehog 2" connaît un immense succès et est considéré comme le meilleur jeu de la série des Sonic.


Grâce à cette bonne lancée, Sonic connaît des suite et des adaptions à la pelle... Il est officiellement devenu la mascotte de Sega (ce qui la déclara par la même occasion pire ennemi de Mario).


 

Mais alors que le toute jeune idole baigne dans les bains de la gloire aux côtés de Mario, Sonic va comprendre pourquoi il ne dépasera jamais le plombier italien...

1996: Le passage à la 3D:
Les années 90 marque le passage à la 3D dans les jeux vidéos, elle marque aussi le début de la pire période de son histoire...
Car le passage à la 3D ne s'est pas fait sans mal !
La plupart des jeux étaient ratés, moches, mauvais... Bref, la transition de la 2D à la 3D, c'était nul, mais y fallait le faire !!!
Cette fameuse transition se fasait en partie sur N64, Sega Saturn et Playstation (la PS métant au passage le point final sur la guerre entre Nintendo et Sega en les détronant de leurs places de leaders sur le marché...)

Pour la N64, le passage s'est assez bien passé grâce aux excellents jeux des séries phares de Nintendo (comme le superbe Mario 64, Zelda OoT...) et en faisant apparaître de nouvelles licenses à succès (Banjo-Kazooie, Goldeneye, Conker's Bad Fur Day...).

La Playstation proposait de nouveaux jeux sur disques d'une qualité irréprochable, tandis que Sega se tuait un peu plus à chaque nouveau jeux.

Et Sonic ne s'en remettra jamais.
En 1996, un an après le très mauvais Sonic Labyrinth, Sega sort le premier jeu de Sonic en 3D isométrique: "Sonic 3D Blast" ("Sonic Flickies's Island"), un jeu d'exploration moche et raté par son manque d'intêret dans la saga des jeux Sonic.
En plus d'être mauvais, le jeu s'éloigne beaucoup des autres jeux Sonic. Le début de la fin quoi...
L'année d'après sort "Sonic R", un jeu de course laid, aux contrôles horribles et à la BO insuportable !!!

Sonic perd beaucoup d'estime auprès des joueurs, et en 1998 sort "Sonic Adventure" sur Dreamcast. Le jeu est très réussi et donne un coup de boost à la série, mais ne suffira pas à sauver le hérisson et les consoles de Sega (la Dreamcast étant la dernière)...

 

 
Mais Nintendo va permettre au hérisson bleu et à Sega de sortir de se mauvais pas en les accueillant sur leurs propres consoles... Un renouveau pour Sonic ??????

2001: Sur les consoles de l'adversaire:
Et oui, car après un Sonic Adventure 2 encore meilleur que le premier, le hérisson crée la surprise avec une réédition de ce dernier jeu sur GameCube !!!
Puis une réédition du premier Sonic Adventure sur la même GameCube nommé Sonic Adventure DX !!!

Après ceci, tout s'enchaîne: Sonic Advance 2 et sur Game Boy Advance (comme son l'indique), Sonic Battle toujours sur Game Boy, Sonic Heroes qui sort sur GameCube, Playstation, XBOX puis sur Windows, Sonic Rush sur DS et Sonic Riders sur GameCube et d'autres consoles...

Puis Sega s'écarte un peu avec Sonic the Hedgehog "Next-Gen" sur XBOX et PS3, et là c'est à nouveau le début de la fin: le jeu est bugé et masacré par la critique !!!
En 2007 sort "Sonic and the Secret Rings" sur WII, mais là encore le jeu est raté...

Sega continu donc à produire des jeux Sonic sans jamais relevé le niveau de qualité: "Sonic Unleashed", pas terrible, "Sonic Riders: Zero Gravity", sans intérêt...
Et avec "Sonic et le chevalier noir", le hérisson atteint le fond des abysses car le jeu est considéré comme le pire jeu de toute la série !!!!!!!!

Avec tout ça, la série n'est plus autant considérée qu'avant...

 

Sonic ne fait alors plus que quelques apparitions dans les jeux de Mario... Mais après "Sonic the Hedgehog 4" et "Sonic Colours", Sega montre son intention de faire un retour au source !!! 

2011: Sonic Generations:
Car cette année va sortir "Sonic Generations" pour les 20 ans du hérisson, un jeu avec deux Sonic: le Sonic moderne qui défile dans les niveaux de tous les jeux de la série à une vitesse infernale, et le Sonic des années 90 plus retranché plate-forme !!!

Un renouveau pour la série ? Seul le temps nous le dira !!!


 


That's all folks !!!

 

Oswald the Lucky Rabbit

9 Février 2010, la "Walt Disney Company" récupère les droits du personnage de "Oswald le Lapin Chanceux" à la société "NBC Universal".
Pour sa première réapparition, Disney confie son bébé à Warren Spector.

Mais, comment en est-on arrivé là? Qui est vraiment Oswald et quel est son parcours?


Remontons le temps jusqu'en 1927, entre les deux guerres...

1927: Le début du commencement:
La carrière d'Oswald commence en 1927 lorsque Walter Elias Disney, jeune animateur, créé le personnage du nouveau dessin animé de la "NBC Universal" alors dirigée par Charles B. Mintz.
Ce personnage s'appelle "Oswald le lapin chanceux"
, et après un épisode pilote jamais diffusé, il revient dans un deuxième épisode hilarant, "Trolley Troubles", cartoon qui relate les aventures d'un conducteur de wagonnet qui perd le contrôle de son véhicule.

Le cartoon est diffusé dans deux des plus grands cinémas des USA: le Roxy de New York et le Criterion de Los Angeles.
Un peu avant l'été, Disney patauge dans la semoule avec la production alors qu'il doit assurer la réalisation de 26 épisodes. Il décide alors d'engager de jeunes animateurs comme Friz Freleng ou encore Hugh Harman...

La série est un succès dans les cinémas américains et Oswald connaît les joies des produits dérivés: une gamme de crayon, une broche, une sucrerie et même une barre chocolatée sont donc mises en ventes sur le marché de "L'oncle Sam".

 
Mais, alors que Disney nage en plein bonheur, un nuage noir arrive et annonce un avenir sombre...

1928: La fin du rêve:
Mi-Février 1928, Disney va voir Mintz pour renouveler son contrat et augmenter le budget de 250$.
Mais Mintz préfère réduire le budget de 20% et en cas de refus, Disney devra léguer son studio et ses animateurs à la "NBC Universal" qui continuera la production de la série.

Le 13 Mars, après plusieurs jours de négociation, Disney refuse le contrat et quitte New York.

Oswald appartient maintenant à Mintz, et Disney va s'atteler à la création d'un nouveau personnage promis à un avenir plein de gloire...


Mintz produit des épisodes sonores de Oswald, et, après plusieurs épisodes ayant connus un succès modéré et des bandes déssinées à son image, Oswald est oublié de tous et disparaît dans les méandres du "Monde de la Désolation" en 1960...
 
 
 
2006: Disney reprend les droits:
Le 9 Février, la "NBC Universal" décide d'engager le présentateur sportif Al Michaels pour présenter une émission sur la chaîne "NBC Sports".
Problème, Al Michaels travaille sur la chaîne ABC et la chaîne ESPN, chaînes controlées par Disney.

"NBC Universal" décide donc d'échanger Al Michaels contre les droits d'Oswald, déssin animé qui n'a plus refait surface depuis presque 50 ans !

Disney récupère donc Oswald, le grand frère de Mickey.

Par une étrange coincidence, le créateur de jeux vidéos Warren Spector vient frapper à la porte de Disney pour venir proposer un projet de RPG (Role Player Game/ Jeu de Rôle) peu après la récupération des droits d'Oswald.

Disney refuse le projet de Spector mais lui propose un projet de jeu vidéo avec Mickey comme protagoniste pouvant faire de lui un personnage cool et introduisant Oswald.

Si Spector a accepté ?

Et bien, 4 ans plus tard sort "Disney Epic Mickey", un jeu à l'atmosphère apocalyptique ou le joueur doit faire sortir Mickey d'un monde contenant tous les personnages de l'univers Disney.


 
Depuis la récupération des droits, Disney a édité un DVD comprenant les dessins animés d'Oswald, et a collaboré avec la société "Lucky Brand Jeans" pour la création d'une gamme de produits dérivés Oswald.
 

 
2011: Et voilà... :
Aujourd'hui, "Epic Mickey" est un succès, les produits dérivés Oswald se vendent bien...
On espère donc un avenir propice pour notre lapin chanceux qui n'en a pas eu autant que ça...


 





Créé avec Créer un site
Créer un site